Les risques d’échec de l’implant dentaire et les contre-indications

Date: 08.23.2013.

 

Bien qu’on ait réalisé un énorme avancement dans la dentisterie, surtout dans l’implantation dentaire, des échecs peuvent s’arriver quand même.Bien qu’on ait réalisé un énorme avancement dans la dentisterie, surtout dans l’implantation dentaire, des échecs peuvent s’arriver quand même.

Dans la plupart des cas, ces erreurs sont dus à une négligence pendant la consultation générale, et que, avant la mise en place de l’implant dentaire, les contre-indications ne sont pas parfaitement explorées.

 

Pour des prestations de haute qualité et des prix abordables, venez en Hongrie ! Dans notre clinique nous vous offrons des solutions adaptées à vos besoins, inscrivez-vous ici !

 

Les erreurs possibles pendant un traitement implantaire

 

Ils existent de nombreux accidents dus aux erreurs de la part du praticien. Tels que l’échauffement de l’os lors du forage, l’effraction du canal mandibulaire, la compression excessive de l’os… Ou un mauvais choix de la taille de l’implant : la taille (la longueur et le diamètre) idéale d’un implant est déterminée par le volume osseux et il faut que l’os maxillaire soutienne le poids de la structure implantaire.

Soit progressive l’échec, soit se déclare brusquement, on peut agir contre l’apparition des erreurs. Il faut soigneusement effectuer l’insertion de vis, ainsi que toute l’intervention, et puis, pour éviter les échecs post-opératoires, un contrôle régulier peut aider à se protéger contre la perte de l’implant.   

Mais en outre des fautes chirurgicales, on peut également parler des événements malheureux aléatoires. Les contre-indications augmentent le risque que ces accidents surviennent, c’est parce qu’il est indispensable de les filtrer et révéler bien à temps.

 

Les contre-indications de l’implant dentaire les plus dangereux

 

Le plus grand ennemi de l’implant dentaire est le bruxisme, autrement dit le grincement de dents Le plus grand ennemi de l’implant dentaire est le bruxisme, autrement dit le grincement de dents : les fortes forces incontrôlées et la pression excessive réduisent la durée de vie de l’implant. Le tabagisme est également un facteur menaçant l’implant : le taux de perte de l’implant auprès des fumeurs est significativement plus haut. Par ailleurs, quelques maladies systémiques peuvent également considérées en tant que contre-indications de l’implant, comme une maladie du métabolisme des os, ou un diabète non contrôlé.

Pour tout cela, il est de primordiale importance de préparer une anamnèse complète, et consulter un spécialiste avant que le traitement commence. Seulement après sachant tous les risques et les contre-indications on peut s’engager à une telle intervention, à cause de la nature complexe de l’acte chirurgical de la pose d’un implant.

 

Dans le cas où vous avez un problème dentaire n’hésitez pas à nous contacter en remplissant notre formulaire d’inscription ! Cliquez ici !