Se préparer pour la pose d’un implant dentaire, douleur : est-ce il possible à survenir ou pas ?

Date: 08.05.2013.

 

Beaucoup de monde s’abstient de se faire poser un implant ayant peur de douleurs qui peuvent survenir. Mais en même temps, peu de monde sait quels sont les risques réels d’une telle intervention et le déroulement des soins.

Pendant la pose d’un implant dentaire, la douleur est rare, et c’est grâce à la dentisterie moderne et l’anesthésie de la haute technologie.

 

Vous cherchez des soins de qualité mais aux prix abordables ? Essayez le tourisme dentaire en Hongrie : notre équipe de dentistes hautement qualifiés et nos tarifs raisonnables sont tous à votre disposition !

 

L’intervention implantaire, en tant qu’une chirurgie buccale

 

L’implant en pratique, est une vis en métal qui s’insère dans l’os ainsi remplaçant les fonctions de la racine.L’implant en pratique, est une vis en métal qui s’insère dans l’os ainsi remplaçant les fonctions de la racine. Pour que l’os maxillaire puisse soutenir l’implant et l’accastillage prothétique, dans certains cas on doit effectuer un greffe osseuse. L’ostéointégration est le processus quand le corps accepte le matériel cristallisé et ensemble constituent un os alvéolaire fort.

Cela dure quelques mois, et après une radio panoramique ou scanner positif, prouvant l’ostéointégration on peut poser l’implant dans l’os. Comme le patient est sous anesthésie, ce n’est pas douloureux, seulement un petit chatouillant sentiment peut survenir. Il est possible de poser une couronne provisoire sur cela (c’est important dans le cas de remplacement des incisives).

Puisque l’insertion de l’implant nécessite l’ouverture de la gencive, on doit attendre au moins 2, mais plutôt 6 mois après l’intervention pour que la gencive cicatrise. Pendant les premières 2-3 semaines, on ne peut pas consommer des produits laitiers. Puis, après la cicatrisation on peut poser le pilier et la couronne et ainsi l’implant sera complet. Mais des contrôles sont nécessaires de vérifier si l’implant fonctionne normalement. 

 

Les types de l’anesthétique moderne

 

On divise l’anesthésies selon la région, la zone touchée : anesthésie locale, loco-régionale et totale sont possibles.On divise l’anesthésies selon la région, la zone touchée : anesthésie locale, loco-régionale et totale sont possibles. Dans la dentisterie, on utilise celle loco-régionale qui veut dire que le tissu touché et une région discrète est sous anesthésie qui permet de réaliser des soins sans douleur.

Tous les patients réagissent autrement aux anesthétiques, le dentiste effectue des essaies avant de commencer le traitement pour vérifier que l’anesthésie soit avec succès. De plus, dans le cas où de douleurs vous arrivent, il est possible d’augmenter et ajouter un peu d’anesthétique plus.

 

N’hésitez plus à nous contacter : saisissez nos offres avantageuses et contactez-nous en remplissant notre formulaire d’inscription ! Cliquez ici !